Mon parcours. CV

FORMATION

2004-2007 : Diplôme d’ingénieur. Génie des Procédés Industriels.

Spécialité : Thermique énergétique. Université de Technologie de Compiègne (France).

2000-2002 : DUT. Génie des Procédés Industriels.

Spécialité : Industries Chimiques. École Supérieure de Technologie de Casablanca ESTC (Maroc)     

    

1999-2000 : Baccalauréat de l’enseignement secondaire.

Spécialité : Sciences Expérimentales. Lycée Al Khawarizmi de Casablanca (Maroc)     

MES EXPÉRIENCES PROFESSIONNELLES


1. Richbond SA                              02/12-02/13

Sujet :

Ingénieur Chef de Projet. Prendre en charge différents projets entrepris au sein du département Production Mousse  et département Travaux neufs.

Objectif 1 : ZONE DE STOCKAGE ONE.

  • Traçage selon une cartographie proposée, étudiée et validée.
  • Traçage de la zone de stabilisation. Zones : pose des blocs, blocs essai qualité, balance, chariots, poubelles…
  • Recalcul des quantités de stockage max et min après traçage.
  • Suivi de traitement des blocs non conformes : quantité et voix de liquidation.

Objectif 2 : MAITRISE DE LA HAUTEUR DES BLOCS

  • Recherche bibliographique  mousse PU : matières premières, process et phénomènes mis en jeu.
  • Mise au point des formules des différents articles.
  • Listing de tous les paramètres opératoires de la coulée.
  • Mesure et enregistrement de tous ces paramètres.
  • Formalisation écrite de tout le savoir –faire production mousse de Richbond.
  • Corrélation hauteur blocs =f (différents paramètres opératoires).
  • Validation.

Objectif 3 : SUBSTITUTION DE LA MOUSSE PU DONT L’AGGLO.

  • Identification des  matériaux de choix : Polyéthylène, polypropylène, polystyrène, non tissé recyclé.
  • Définition du contexte.
  • Calcul des besoins.
  • Recherche bibliographique : matériaux, matières premières mis en jeu et procédés de fabrication (extrusion et expansion-moulage pour le PE et PSE ; Airlay pour le non tissé).
  • Etude comparative/cout de matière première.
  • Choix du produit désiré : matériaux, procédés, caractéristiques et dimensions.
  • Investissements et calcul de prix de revient.
  • Essais et validation du produit.

Objectif4 : PROJET NOUVEAU TUNNEL MOUSSE.

  • Assister et participer aux travaux de la réception, montage et démarrage de la nouvelle machine.
  • Participer dans la préparation, la mise en œuvre et la validation des essais.
  • L’enregistrement, le contrôle et la maitrise parfaite du process.
  • Mettre en œuvre un système efficace de traçabilité. (Identification des lots).
  • Evaluer l’apport économique réel.

2. CECA ARKEMA GROUP               11/08-04/09

Sujet :

Assistant d’ingénieur procédé : Développement et optimisation d’une unité de synthèse d’amines secondaires à partir des nitriles à l’usine d’Arras.

Objectifs :

  • Bilans de matière & d’énergie et suivi de la cinétique réactionnelle.
  • Identification d’une perte de 250 kg d’ammoniac/batch.
  •  Analyse et inspection du laveur d’ammoniac.
  •  Optimisation des conditions opératoires; gain de 40 minutes de temps moteur/batch.
  • Optimisation du système de contrôle du circuit thermique.

Environnement technique :

  • En collaboration avec l’équipe exploitation, une équipe ingénierie, et des ingénieurs procédés.
  • Excel et Ip21.
  • Schéma de fonctionnement : PID et PFD.
  • Réacteurs semi-fermé, colonne d’absorption, ballons, échangeurs de chaleur.

4. RHODIA SILICONES                                    6mois:08/06-02/07

Sujet :

Réception, installation, redémarrage et optimisation de fonctionnement d’une unité de scission de disilanes en des MCS (MéthylChloroSilanes).

Objectifs :

  • Réception de l’installation après modifications : compatibilité avec le cahier de charge.
  • Suivi de redémarrage et de la mise au point des paramètres.
  • Revérifier la pertinence de dimensionnement
  • Réalisation de bilans matière et thermique.
  • Optimisation de fonctionnement pour allonger les batchs.

Réalisations :

  • Travaux de modification : démontage de l’ancienne installation, nettoyage, installation de nouveaux équipements, vérification des dimensions (schémas PID)
  • Travaux de redémarrage : vérification de la sécurité, fiabilité des capteurs, mise au point des paramètres.
  • Dimensionnement validé : stabilité de la marche de l’opération, problèmes de redémarrage résolus, qualité de produits améliorée.
  • Bilans matière et chaleur calculés pour différents régimes de marche.
  • Modèle théorique pour la cinétique chimique : durée de l’opération en fonction des différents paramètres opératoires.
  • Réflexion sur l’emplacement de l’unité par rapport à l’ensemble du procédé.
  • Validation des modifications : les  objectifs prédéfinis sur -la capacité de production, la durée et stabilité de l’opération et la qualité des produits- sont prouvés.
  • Etablissement du schéma PID de la partie ajout automatique du catalyseur (TBA) par système pneumatique.

Environnement technique :

  • En collaboration avec l’équipe exploitation, l’équipe maintenance et assistance technique, ingénieur du pôle ingénierie, et ingénieurs procédés.
  • Calculs fait sur Excel, recueil des données sur Ip21.
  • Schéma de fonctionnement : PID et PFD.
  • Réacteurs semi-fermé, colonne de distillation, pompe de reflux, réacteurs à lit fluidisé, échangeurs de chaleur.

5. TERREAL TERRE CUITE                         6 Mois: 03/05-08/05

Sujet :

Maîtrise, mise sous contrôle et Optimisation d’un séchoir de tuiles en terre cuite.

 Objectifs:

  • Caractériser le fonctionnement d’un séchoir à chambres indépendantes en vue de le mettre sous contrôle, et savoir agir en cas de problèmes.
  • États des lieux des homogénéités par chambre.
  • Analyse des hétérogénéités éventuelles.
  • Identification des paramètres critiques à suivre lors du séchage.
  • Bilans de matière et de chaleur.
  • Actions Type PDCA pour résolution des dysfonctionnements.
  • Mise en place du suivi.

Réalisations :

  • Cartographie complète de toutes les chambres du séchoir : température, humidité et retrait des tuiles séchées.
  • Actions pour aboutir à un maximum d’homogénéité.
  • Recherche bibliographique et rédaction d’une note synthétique sur tous les paramètres critiques qui conditionnent le séchage. Formation des techniciens de l’exploitation.
  • Bilans matière et chaleur calculés  pour toutes les chambres et toutes les tuiles (qui sont de masse, de formes et d’épaisseurs différentes.
  • Utilisation de la roue de Deming comme outil pour résoudre les différents fonctionnements : réduire le taux de rebut des tuiles.
  • Mise en place du suivi : utilisation des fiches suivi séchoir.
  • Proposition de nouvelles formes de tuiles plus résistantes aux contraintes de pression et de séchage.
  • Etablissement d’un cahier de charge sur l’adjuventation de la terre : nouveau système d’ajout automatisé et correctif.
  • Validation de l’adoption d’un nouvel adjuvant  moins cher par des essais de séchage au niveau du laboratoire.

Environnement technique :

  • En collaboration avec l’équipe exploitation, et les ingénieurs du service MIP : méthodes/Innovation/Process
  • Utilisation du retractomètre comme outil de suivi et analyse.
  • Bilan, calcul et fiches de suivi faits sur Excel.
  • Extracteurs, broyeurs, lamineurs, malaxeurs, presseuses, séchoir à chambres indépendantes, four de cuisson.
  • PID, PFD.

6. LESIEUR CRISTAL                                  17 mois: 08/02-01/04

Sujet :

Contrôle, conduite, amélioration de procédés de raffinage d’huiles alimentaires végétales du colza et du soja.

Optimisation de l’usage de l’énergie calorifique au sein d’une unité de raffinage d’huiles alimentaires végétales.

Objectifs:

  • Bilan de matière et de chaleur sur chaque opération unitaire.
  • Contrôle de l’état de tous les équipements de l’échange calorifique.
  • Participer aux travaux de dimensionnement de nouveaux échangeurs (bibliographie).
  • Optimisation de l’usage de la terre décolorante, de la soude de neutralisation et l’eau de lavage.
  • Amélioration de la qualité nutritionnelle de l’huile finie.

Réalisations:

  • Mesure de débits de pressions et calcul des bilans matière et chaleur à différentes marches et différentes qualités d’huile finie.
  • Contrôle visuel et par calcul.
  • Recherche bibliographique : théorie de l’échange calorifique, différents types d’appareils échangeurs, et calcul de dimensionnement.
  • Essais sur l’unité de décoloration et sur les centrifugeuses de la neutralisation et de lavage.
  • Essais d’ajout de la vitamine E dans l’huile finie.
  • Augmentation du volume de contact « soude-huile » en amont de la centrifugation par l’installation d’un deuxième volume de contact et un deuxième mélangeur.
  • Proposition des modifications de PID de l’unité de raffinage et établissement de nouveaux plans.

Environnement technique :

  • En collaboration avec l’équipe de l’exploitation et un ingénieur procédés.
  • Sur Excel et VB : Calculs des bilans, proposition de modèles de choix et de calcul d’échangeurs.
  • PID, PFD.
  • Precommissioning : réception des nouveaux échangeurs.
  • Préparation au démarrage : Commissioning (rodages, les tests d’étanchéité)
  • Centrifugeuses, réacteurs et agitateurs, désaérateurs, décolorateur, séchoir à vide, colonne désodorisant, échangeurs de chaleur à tubes et échangeurs à plaques.

7. École Supérieure de Technologie de Casablanca Laboratoire du Génie Chimique 05/02-06/02

Sujet :

Etudes et recherches. Defférisation et démagnétisation des eaux naturelles.   

Objectifs:

  • Etude de la cinétique de la réaction de KMnO4 avec le fer 2+.
  • Etude de l’influence de la température
  • Etude de l’influence de la vitesse d’agitation du milieu réactionnel
  • Etude de l’influence de certains complexants sur la réaction.
  • Dimensionnement d’un décanteur de purification d’eau naturelle riche en Fe2+.
  • Même travail avec le KMn04et le Mg2+

Réalisations:

  • Modèle cinétique par essai sur un réacteur agité fermé et suivi par spectrophotométrie UV -visible.
  • Variation de la loi cinétique en fonction de la température, la vitesse d’agitation et la présence de certains complexants.
  • Rédaction d’une note sur le dimensionnement de décanteurs continus : application sur la réaction sujet de l’étude. (théorie de la décantation, le calcul et la technologie des décanteurs)

Environnement technique :

  • En collaboration avec CERPHOS : centre d’étude et recherches des substances phosphatées.
  • Encadré par un enseignant chercheur.

8. BABCOCK WANSON Août à Septembre 2001

Stage d’initiation à BABCOCK WANSON (Casablanca) pour la fabrication des chaudières à tubes de fumées : Atelier de fabrication mécanique et service entretien et maintenance.

PROJETS UNIVERSITAIRES

Université de Technologie de Compiègne                                   09/07-03/08

Sujet :

Projet TalentissimoSiapem : Exploitation d’un champ de gaz naturel offshore pour la production d’électricité dans un pays lointain :

  • réaliser une brève présentation des diverses options techniques et économiques envisageables pour la mise en exploitation du champ,
  • présenter une analyse critique de ces dernières pour ensuite construire votre argumentaire expliquant votre choix d’exploitation.
  • décrire la solution que vous avez retenue en approfondissant au moins l’un des éléments suivants :
  1. Description des infrastructures retenues pour la production, le traitement et transport du gaz  (calcul d’un gazoduc, choix de diamètre, pression de fonctionnement, choix de l’épaisseur,).
  2. Présentation de la centrale électrique.
  3. Méthodes de construction envisagée et durée du chantier.
  4. Présentation argumentée des systèmes de protection de l’environnement.
  5. Estimation budgétaire et planning du projet.
  6. Enfin, vous devez présenter brièvement les investissements nécessaires ainsi que la rentabilité attendue de ce projet.

Réalisations:

Finaliste de challenge.

Université de Technologie de Compiègne 03/06-06/06

Sujet 1:

Conception d’une unité de fabrication de gélatine à partir des os porcins :

  1. Recherche bibliographique : histoire et présent de l’industrie de la gélatine, process et équipements, phases de traitement, matières premières et leur collecte, utilisations domestique et industrielle.
  2. Définition du procédé et ses différents équipements.
  3. Détermination des paramètres opératoires de température, pression, concentration et des débites traités.
  4. Présentations des bilans matière et chaleur au niveau de chaque opération unitaire.
  5. Dimensionnement de tous les équipements utilisés : hélice de dégraissage, séchoir rotatif, colonne à résines échangeuses d’ions, échangeurs de chaleur multitubulaire, réacteur de neutralisation, réacteur de chaulage, extracteur de gélatine, Évaporateur à triple effet avec alimentation en parallèle, unité de stérilisation (utilisation de hysys et de prosimplus)
  6. Présentation de la station de traitements des effluents.
  7. Politique et dispositifs de traçage pour la sécurité alimentaire.
  8. Etude budgétaire du projet.

Sujet 2:

Conception d’une unité de fabrication du lait en poudre :

  1. Etude de marché.
  2. Procédé de fabrication : présentation des opérations d’obtention du lait en poudre, buts et appareillage de chaque opération.
  3. Bilans de matière et de chaleur.
  4. Dimensionnement : évaporateur sous vide, échangeurs de chaleur, pasteurisateur, sécheur d’atomisation.

Université de Technologie de Compiègne                                                          09/04-03/05

Sujet :

Conception d’une unité de raffinage d’huiles alimentaires végétales :

  1. Recherche bibliographique : graines et fruits oléagineuse, culture, cueillette, stockage et traitement, trituration et pressage, extraction par solvant et raffinage, procédés et équipements de raffinage, conditionnement, analyses du laboratoire.
  2. Définition du procédé : équipements, opérations unitaires, températures et pression, débits traités, concentrations normalisées.
  3. Bilans matière et chaleur.
  4. Dimensionnement : échangeurs de chaleur, réacteur de neutralisation et d’acidification, centrifugeuses, colonne de distillation (désodoriseur). Utilisation de ProsimPlus
  5. Présentation des différents éléments à analyser le long du process : technique et instrumentation.
  6. Présentation d’une technique alternative de raffinage chimique : le bioprocess de raffinage.
  7. La station de traitement des eaux usées.
  8. Etude économique et chiffrage du process.

MES COMPÉTENCES

CONCEPTION DE PROCÉDÉS INDUSTRIELS
En génie chimique, la conception de processus consiste à choisir et à séquencer des unités pour la transformation physique et / ou chimique souhaitée des matériaux. La conception des processus est au cœur de l’ingénierie chimique, et elle peut être considérée comme le sommet de ce domaine, réunissant tous les composants du champ.
La conception de processus peut être la conception de nouvelles installations ou la modification ou l’expansion d’installations existantes. La conception commence à un niveau conceptuel et se termine finalement sous la forme de plans de fabrication et de construction.
La conception des processus est distincte de la conception des équipements, qui est plus proche dans l’esprit de la conception des opérations de l’unité. Les processus comprennent souvent de nombreuses opérations unitaires.
AMÉLIORATION DE PROCÉDÉS INDUSTRIELS
5ème pilier du management de la qualité, selon la norme internationale ISO 9001, l’amélioration continue est une démarche opérationnelle visant à réduire progressivement les dysfonctionnements des processus d’une entreprise, l’insatisfaction de sa clientèle ou encore les risques. Graduelle, axée sur la création de valeur et la réduction des gaspillages, elle ne requiert logiquement ni investissement important ni bouleversement organisationnel susceptible de perturber les équipes. En contrepartie, ses effets ne se font ressentir que sur le moyen et le long terme. Cette optimisation de la chaîne de valeur est bénéfique à l’ensemble des partenaires de l’entreprise :
De meilleures conditions de travail pour les salariés
Des clients satisfaits de la qualité et des délais
Une collaboration facilitée avec les fournisseurs
L’amélioration continue repose sur la résolution active des problèmes par l’application de méthodes, techniques et pratiques spécifiques. Il nécessite une bonne coopération à tous les niveaux ; car chacun, au sein d’une entreprise, a sa pierre à apporter à l’édifice.

RECHERCHE ET DÉVELOPPEMENT

Mon portfolio présente divers projets commerciaux et personnels élaborés au long de ma carrière. Abonnez-vous à mon site pour recevoir les mises à jour au fur et à mesure de l’ajout de nouveaux contenus.

Sécurité des Procédés Industriels
Définir et décliner le plan, les actions et les démarches HSE.
Mettre en place et faire évoluer les procédures référentiels, et consignes HSE et veiller à leurs conformités d’application.
Surveiller et gérer la conformité fonctionnelle, réglementaire ou de mise en oeuvre des procédés, produits, installations et équipements.
Repérer et étudier les non conformités et les dysfonctionnements, diagnostiquer les causes et prendre des mesures correctives.
Surveiller et étudier les données HSE et présenter les améliorations.
Contrôle commande des procédés

La fonction contrôle commande de procédés, importance, enjeux, parles en !

ENVIRONNEMENTS D’INTERVENTION

Industries chimiques

Pétrole & gaz, Nucléaire

Production d’énergie

Energie, Métallurgie

Agroalimentaire

Biotechnologie

Pharmaceutique

COMPÉTENCES TRANSVERSALES

Management de projet. Qualité, Hygiène, Sécurité, Environnement.

INFORMATIQUE

LANGUES

  • FR :  Lu, écrit, parlé
  • AN :  Lu, écrit, parlé
  • ES, AL :  Notions
  • AR : Langue maternelle

PERSONNALITÉ

Curieux, Efficace, Ponctuel, créatif, sérieux, enthousiaste

LOISIRS

Cinéma, Sport, Musique, Lecture, Internet

4 réponses sur « Mon parcours. CV »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s